Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 22:45

C'est drôle. Je n'aurais jamais pensé écrire un article sur ce sujet. Encore moins dans mon mémoire et en allemand. Mais voilà, là, je sens que c'est le moment, il faut que je m'exprime ici aussi. Non, non ! Je ne vais pas faire une déclaration d'amour à un garçon pour qui mon coeur ne peut pas cesser de battre. Etrange d'ailleurs comme métaphore lyrique. J'ai lu cet après-midi qu'il y avait un lien très étroit entre la mort et l'amour. C'est peut-être pour ça que nos amis anglophones ont tant de mal à faire la distinction... Mais je m'égare du sujet. Parlons des faits ! Du croustillant, du juteux, du ganz lecker ! L'amour donc. 

 

Je ne vous dirai pas ce que je suis présentement en train d'écouter, ça n'a rien à voir avec l'amour mais Metallica c'est toujours bon même quand c'est triste. Bref, je ne suis pas là pour écrire que le garçon qui me plait est beau, intelligent, tellement gentil, intéressant, mignon, drôle, maladroit ou attendrissant, non, ça tout le monde peut le dire s'il est amoureux comme on dit. Alors ça, c'est drôle, à croire que personne ne veut me laisser tranquille. Un garçon dont je me serais maintenant bien passée est en train de m'écrire. Hmm. Des coïncidences fâcheuses. Mais bon, je suis forte, il attendra le point de la phrase pour que je lui écrive de nouveau. En fait, pour tout vous dire, ça va être relativement hardu de pondre quelque chose de cohérent sur l'amour parce que je suis présentement en train de discuter avec un garçon avec lequel je ne veux plus discuter, donc évidemment les données vont être légèrement éronnées. 

 

Bon, allez, autant prendre ça comme point de départ en espérant arriver où je voulais en venir.

 

Quand on court, on s'essouffle et on arrête de courir. On a bien raison. J'ai couru, j'ai eu ce que je voulais, je me suis essoufflée, j'avais un point de côté alors j'ai arrêté de courir. Ca ne m'amusait plus de me tuer à essayer d'attraper la carotte. En revanche, ça amusait bien la carotte de me voir comme ça. Quand l'âne arrête de se fatiguer, la carotte revient à lui mais c'est trop tard pour la carotte parce que l'âne s'est alors dit : "mais quel âne ! Il y a une ânesse juste à côté qui a les plus belles oreilles que j'ai jamais vues, là, dans son champs mais allons-y !" Oui, bon, là on a quand même touché du doigt ma maladie mentale longtemps refoulée. Enfin, j'espère m'être bien fait comprendre. Si un garçon tient à vous, c'est lui qui court et pas vous. Je suis un peu parasitée par les pensées que j'ai pour ma carotte. Elle a bien compris que j'avais lâché l'affaire et là, j'ai l'impression qu'elle l'a mauvaise. D'autant que l'ânesse est arrivée assez vite et la carotte n'a rien vu venir. Et maintenant, je suis tellement heureuse dans le champ d'à côté. Bon, certes, il y a un petit souci - oui, l'ânesse va devoir changer de champ bientôt et je ne pourrai la rejoindre que quelques longs temps après. Mais franchement qu'est-ce que j'aurais été faire avec une carotte, hein ? 

 

Bon, elle était pas si mal ma carotte, elle était pas trop méchante mais c'est juste qu'elle ne m'aimait pas. Ca, j'avais pas compris. Ah oui, elle était belle ma carotte, c'est même pour ça que je m'en suis amourachée. Mais comme tout âne, j'ai foncé, j'y ai cru, je me suis dit, ah ouais super, je peux l'avoir cette carotte. Le hic, c'est qu'une carotte, ça fait le même effet sur tous les ânes et que depuis le temps, la carotte est véreuse. Maintenant que je suis dans le champ d'à côté et que je m'y plais, elle essaie de montrer son meilleur côté. Mais comme je ne suis pas un âne si bête que ça, je lui ai dit qu'elle était méchante parce qu'elle veut nous faire courir pour rien, na ! Je n'aurais jamais pensé rendre jalouse une carotte d'une ânesse ! Trop tard, ma pauvre, trop tard. J'évite de faire deux fois la même erreur. Une fois, en général, ça me suffit pour savoir que j'ai manqué une occasion de bien faire. 

 

Il n'y a aucune carotte pour un âne et qu'ils filent ensemble le parfait amour. Il fallait que je cours derrière une carotte pour que je croise la belle ânesse du champ d'à côté. Les carottes, ça va pas avec les ânes. Les carottes, ça va avec les carottes, les ânes avec les ânes. Et il ne faut pas oublier non plus que l'on est un âne et non une carotte lorsque l'on en est un. C'est difficile la vie mais c'est comme ça. Et finalement, il vaut mieux ça, plutôt que de faire des horreurs.

 

Maintenant que j'ai mon ânesse près de moi qui s'occupe bien de ma crinière, j'aimerais bien qu'elle reste et qu'elle n'ait pas peur de partir dans le champ plus loin avec moi si possible parce que si un fil électrique nous sépare, c'est quand même moins bien. Même si le courant passe, ça fait un peu plus loin. Et puis, ce serait bien qu'elle n'ait pas peur d'assumer de s'occuper de me laver le bout des oreilles non plus. Je l'aime mon ânesse, elle est butée, bourrée de défauts et de complexes mais qu'est-ce que je l'aime. Maintenant que je me suis habituée à elle, je veux qu'elle reste près de moi et qu'elle continue à être elle-même et pas à mentir comme une carotte sournoise. 

 

En plus, mon ânesse, elle est trop mignonne parce qu'elle a tout le temps chaud et elle aime bien la pluie, moi j'ai froid et j'aime pas la pluie. Et puis, elle rayonne toujours, alors que je suis jamais content et puis elle m'embête, alors je l'embête, et puis finalement, on se tape dessus et on rigole bien. En plus, mon ânesse, elle a un accent trop mignon, c'est vrai, j'arrête pas de la corriger mais c'est parce que ça en est choquant, elle parle tellement bien que quand elle fait une petite faute, on entend que ça, ah c'est adorable. C'est une vraie peluche, je l'aime mon ânesse. 

 

Tout ça pour dire que c'est jamais une carotte qui va vous courir après. Les carottes, elles courent entre elles. Et les moutons seront bien gardés ! Par contre, faut vraiment savourer d'être près de son âne quand on l'a trouvé. Et ne jamais baisser les bras même si le champ est loin.

 

 

 

 

Mi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chachachananana 20/04/2012 19:52

J'aime ! Bravo !

Mi 20/04/2012 20:56



Merci ^^ Je crois que notre weekend m'a inspiré, haha. Ca fait du bien d'écrire des trucs aussi grave, ça remet les idées en place, comme après un bon ménage ;)



Présentation

  • : Le blog de Mi
  • Le blog de Mi
  • : Un tas de trucs et de bricoles.
  • Contact

Recherche

Liens