Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 06:52

Ca faisait longtemps que je n'étais pas passée par là, ça me manquait. Bon, certes entre temps, j'ai été très occupée avec tous mes imprévus mais comme on dit, "c'est la vie". On reprend vite fait les derniers grands épisodes. Le chapitre 1 sera consacré à mon déménagement vers ma nouvelle vie. Le chapitre 2 reprendra le début de ma nouvelle vie et enfin le chapitre 3 fera un bref aperçu de ma future vie. 

Comme dit mon père le roi, l'épisode de la coloc vaut le coup d'être relaté dans mon blog. Ainsi, je vous le présente en 3 actes.  

 

Scène de ménage 1 acte 1 :

(torchon-serviette sur le comptoir, Mi devant un film fait par arte, casque sur les oreilles, coloc dans la cuisine)

 

Coloc : Mi, tu sais, le torchon, il se met pas sur le comptoir, tu comprends les bactéries quand le tissu est mouillé se développent plus vite

Mi : euh, c'est pas ce que j'ai fait ? (garde ton calme Mi, garde ton calme)

Coloc : oui, mais hier, tu l'avais pas fait, donc je te le dis

Mi : (non, mais j'hallucine, tu me déranges pour ça ???) ok, c'est noté, je ferai plus attention

Coloc : ah, je vais peut-être avoir le temps de faire le ménage demain matin avant de partir jouer pour le mariage

Mi : (oh non, pitié, non)

Coloc : Quoique j'ai peut-être le temps de le faire maintenant

Mi : ah oui ! Comme ça, je pourrai dormir ! (c'est sorti tout seul !) Tu veux que je t'aide ? (je t'en supplie dis oui)(Coloc semble comprendre le message que oui, le weekend, j'aime dormir plus de six heures par nuit)

Coloc : ah oui, bah tu fais la salle de bain, les miroirs, les éviers (on dit lavabo dans mon pays, évier c'est pour la cuisine), les surfaces.

Mi : Ok (donne moi ça, histoire que je me fasse pas réveiller par un aspirateur à 7 heures du matin parce que c'est le seul moment de la journée que tu as trouvé pour faire ton ménage)

(une demie heure de ménage plus tard... je me retrouve à laver la cuisine aussi)

Coloc : tiens, il faut que tu essuies deux fois les surfaces parce que c'est là qu'on fait la nourriture et il faut pas d'humidité

Mi : ok

Coloc : mon ancien chum (petit copain en québécois), je faisais tout le ménage, je suis allée chez lui dernièrement, je sais pas comment sa blonde (petite copine) fait pour pas vomir dans l'appart

Mi : (d'un autre côté, il est sûrement pas aussi maniaque et puis tu devrais voir chez mes parents, tu mourrais xD) bah d'un autre côté, si tu es comme ça avec ton chum, tu vas le faire fuir à être aussi maniaque... (Mi en mode pute)

Coloc : je suis pas maniaque, ma copine dentiste, elle, elle est maniaque, elle peut pas dormir si y a une tâche d'eau sur le comptoir...

Mi : (mode pute toujours allumé) haha, non mais là, c'est de la maladie !

Coloc : non, mais vraiment, je me considère pas comme maniaque.

Mi : (toujours dans sa lancée) ouais mais bon, tous les jours, tu me fais une réflexion, y a pas un jour, où je fais pas un sans faute, entre la ventilo, les serviettes, etc (et c'est quand même toi qui m'a demandé de passer aussi sur le pèse personne pour pas qu'il y ait des traces d'EAU !)

Coloc : mais c'est parce que tu connais pas encore comment ça fonctionne

Mi : non, mais moi, je vais craquer, là

Coloc : mais non, dans un mois, tu vas voir, tu vas connaître où sont les choses et ce sera plus facile de faire le ménage, tu vas le faire plus naturellement, ça va être une habitude, tu vas aimer ça

Mi : (j'espère que non, je vais devenir encore plus tarée que ce que je suis déjà !) hm...

 

Voilà le 1er acte

 

Scène de ménage 1 acte 2

(un gros mélange de bribes de souvenirs)

 

Mi : Coloc, faut qu'on parle, tu me demandes de faire des choses que tu ne fais pas toi-même. Ce matin, y avait de la vaisselle plein l'évier, de la vaisselle plein le comptoir, j'ai pas pu faire à manger comme je voulais et y avait le fameux torchon serviette sur le comptoir. La salle de bain était pas mieux, dentifrice sur la surface, serviette par terre, et lumières allumées dans tout l'appart. Et puis le mixeur dans la tête le matin à 6h, j'en peux plus, le ménage à 7heures du matin le samedi, c'est pareil.

Coloc : Tu fais bien des chichis, j'ai pas le temps, et c'est à toi de t'adapter à mon rythme, toi, tu as que neuf heures de cours, donc c'est à toi de d'adapter et pas à moi de m'adapter à toi, je suis déjà bien gentille de t'accueillir, je vais pas non plus faire en fonction de toi. J'ai pas le temps pour tes chichis énergivores. Tu es trop susceptible et tu dois être plus autonome, ce que je te dis c'est pas des reproches, c'est toi qui comprends mal, je croyais que j'avais trouvé une bonne coloc, mets de l'eau dans ton vin. Le ménage, c'est culturel, va vraiment falloir t'adapter parce que la colocation c'est ça ! Et madame, je ne suis pas maniaque, je considère que le ménage c'est important et normal. Et si tu ne te sens pas chez toi, c'est normal, tu es chez moi. J'ai pas le temps avec tes histoires, tu t'adaptes et c'est pas non négociable.

 

Après cette super scène, j'ai appelé mes parents en pleurs à 1h du mat', merci maman de ne pas m'avoir détruite et de m'avoir dit de partir.

 

Le destin a bien fait les choses parce que quelques jours après, je recevais un mail du crous canadien me disant qu'il restait de la place. Le lundi, quand j'ai réservé la chambre de crous, je dis à ma coloc :

 

Scène de départ 1 - acte 3

 

Mi : Coloc, les résidences m'ont appelée, je déménage demain.

Coloc : PARDON ???

Mi : Je te préviens aussitôt que j'ai su.

Coloc : tu pars ? Tu t'es engagée jusqu'en juillet, tu es hypocrite, Mi, apprends à être plus autonome, j'ai rarement vu ça !!!!

(Mi va dans sa chambre et coloc pouffe et peste pendant tout l'après-midi)

Coloc (venant dans la chambre de Mi et lui balançant ses affaires) : tiens !

Mi prépare alors sa valise, le message est clair.

Coloc : tu comptes partir quand ?

Mi : bah demain...

Coloc : je veux mes clefs à 7h15 demain matin, tu as rien à faire chez nous (chez moi en québécois) si tu veux partir !

Mi part voir son amie Zo et toutes les deux déménagent le soir même en un seul voyage !

Sur le perron :

Coloc : tu as mis tes draps au sale ??

Mi : ah non, désolée, je vais le faire.

Coloc : oui parce que je ne veux pas les manipuler !!!

Mi : hahaha

Coloc : Ca te fait rire ? C'est pas un hôtel ici ! 

Mi : je sais mais c'est la façon dont tu le dis qui me fait rire haha

Sur le perron de nouveau :

Mi : bon, bah, merci de l'accueil....

Coloc : Mi, apprends à être plus autonome !

Mi : Merci coloc, tu me l'as déjà dit, j'ai pris note.

Zo : c'est inadmissible de mettre les gens à la porte !

Mi : Viens Zo, on s'en va (ne lui arrache pas la tête).

 

Voilà, fin de l'épisode coloc et fin du chapitre 1.

 

Chapitre 2 : nouvelle vie.

 

Depuis que je suis au crous, tout va mieux, premièrement, j'ai une vue superbe, j'ai le droit d'avoir les rideaux et fenêtres ouverts toute la journée et y a même pas de bruit la nuit ou le matin ! Incroyable, je suis plus tranquille au crous que dans un appart ! Je suis à 10 minutes à pied de mes cours, les gens sont gentils (j'ai parlé avec mon voisin d'en face - un chinois -, en anglais parce que mon frigo ne fonctionne pas, il m'a aidée mais je dois quand même contacter le réparateur), y a tout ce qu'il faut sur place et je ne me sens pas seule. J'ai le couché de soleil le soir, les lumières de la ville la nuit, c'est vraiment merveilleux. La chambre est plus grande, mieux équipée, j'ai un vrai lit, un vrai grand bureau, et personne qui me dit qu'il va payer moins pour moi parce qu'il a acheté une lampe, une chaise et allait acheter un lit (je payais pour un meublé donc bon, on a rien à me reprocher, c'est normal de payer pour ce qu'on a...), le loyer est moins cher aussi ! Et aujourd'hui, j'ai installé ma petite pancarte sur la porte : "Mi (Langues et linguistique)". Bref avec une vraie cuisine et un frigo qui fonctionne, ça ira beaucoup mieux mais je suis déjà tellement satisfaite et ironie du sort, comme la salle de bain est en commun, on a pas à la laver, y a la femme de ménage ! Voilà pour ma nouvelle petite vie.

 

Chapitre 3 : future vie.

 

Y a quelques projets en cours. Je vais donner des cours en bénévolat avec une association, je vais participer à des activités découverte d'une autre association. J'ai repris les cours de piscine, je fais aussi de la dance bollywood et je visite avec mon ami américain, je passe de bons matins avec ma copine J et de bonnes soirées avec Zo à réviser son lexique. Donc, je suis bien entourée, heureusement parce que quand c'était dur, il me fallait du soutien !

 

(une pause pour manger un oeuf dur - 2 heures du matin : une heure pour manger un oeuf dur sur du Loreena McKennitt, les fenêtres grandes ouvertes)

 

Cette semaine, c'est la semaine d'examen et j'espère avoir d'aussi bonnes notes que mes trois premières notes canadiennes. Je réviserai demain, là, il faut que je fasse un rapport de traduction DA-FR et à l'occasion, je vais devoir faire mon polski ! 

Voilà, c'est tout, j'ai hâte de voir un halloween canadien et je suis très contente d'être là !

 

Bonne nuit et bonjour, Smith vous salue

 

mi

 

ps : merci Rita !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joe 02/11/2013 11:59

Ah oui, le coup du "il va vomir dans son appart" je l'avais oublié. C'est atroce.
« Je me considère pas comme une maniaque », une chance ! je veux pas la voir en mode maniaque...

Les chichis énergivores et l'autonomie aussi, j'avais oublié. Ça aussi, c'est atroce. C'est pas des reproches, une chance ! Mets de l'eau dans ton vin. Tu en mettais bien, mais elle, elle le
remplissait avec une bouteille complète ! C'est culturel. HAHAHA. La colocation c'est ça. Comme si t'avais jamais vécu avec des coloc. Tu es pas chez toi tu es chez moi. Ouais ben, si c'est pas
chez toi, seulement chez elle, pourquoi tu payais le loyer alors ?

Tu es hypocrite, apprends à être plus autonome. Si c'est pas de l'autonomie de se dégager d'une situation aussi invivable, dis-moi ce que c'est ! Si tu veux que ta coloc t'endure jusqu'en juillet,
arrange-toi pas pour la faire fuir, maudite conne ! L'histoire des draps, c'en est insultant. Une chance que c'est pas un hôtel. Tu aurais pu faire une plainte contre elle et elle aurait perdu sa
job.

Tu as bien fait de partir !

T'avais même pas droit d'ouvrir le rideaux ?

J'aurais été traumatisée moi aussi si j'avais eu à vivre avec elle.

Mi 21/01/2014 01:50



merci du soutien ma Joe

Chacha 20/10/2013 12:42

Tu as pris la bonne décision, Mi !
J'aimerais bien pouvoir me téléporter de temps en temps ^^

Mi 23/10/2013 00:59



Merci Chacha :) Je cauchemarde encore de ma coloc mais ça va le faire ;)


Et moi aussi, j'aimerais me téléporter ! ;)



Présentation

  • : Le blog de Mi
  • Le blog de Mi
  • : Un tas de trucs et de bricoles.
  • Contact

Recherche

Liens